Frankly in Love

Je lis ….

David Yoon
Traduction de Valérie Le Plouhinec
Albin Michel
Acheter en Franc
e
Acheter en Rhône-Alpes

Pour lecteurs collectionneurs






Des fois il faut tenter des lectures vers
lesquelles on ne serait pas allé de prime abord !
Et c’était une chouette découverte !

Dans une vie entre-deux

Frank Li se définit lui-même comme un entre-deux. Entre la culture coréenne de ses parents et sa culture américaine d’enfant né sur le sol américain. Entre la langue qu’il parle, l’américain, et celle que ses parents maîtrisent, le coréen. Entre le lycée et les Assemblées, une fois par mois, entre Coréens. Entre ses deux prénoms, Frank Li et Sung-Min Li. Entre ses parents à qui il souhaite convenir, et sa grande sœur, répudiée pour ses choix amoureux. Parce qu’à ce chapitre-là, il n’a pas voix : sa petite amie doit être coréenne.
Pourtant, il voit que parmi les enfants de migrants coréens, tous ne se ressemblent pas : les Super Coréens, comme il les appelle, qui respectent l’entre-soi parental, parlent le coréen et vivent selon la culture coréenne, dans les quartiers coréens. Et les Limbos, dont il fait partie, qui oscillent entre Corée et Amérique, qui ne parlent pas la langue parentale mais sont constamment rattachés à cette identité, par leur physique, par les Assemblées, par le poids des traditions.
Lui ne se reconnaît pas dans cette culture coréenne, qui lui reste toujours étrangère : il ne parle pas la langue, n’a jamais vu le pays. Alors quand un flirt entraîne un rendez-vous et donne naissance à une relation avec Brit Means, une Américaine qui le fait carrément craquer, il n’hésite pas. Parce qu’il a déjà fait le calcul : le nombre de Coréennes de son âge avec qui il pourrait s’entendre est plus que bas. Alors autant aimer qui on veut, non ?

Est-il vraiment plus simple

Mais Frank pense souvent à Hannah, sa grande sœur, répudiée de la famille parce qu’elle a fait le choix de vivre avec un non-Coréen. Depuis ce jour ses parents ne prononcent même plus son nom. Et, en papotant avec une autre Limbo de son âge, Joy, il découvre la difficulté de cacher un couple mixte. Joy est en couple avec un non coréen depuis 2 ans. Et les tensions créées au sein de leur couple par l’impossibilité d’annoncer aux parents de Joy cette relation les mènent au bord de la rupture.
Frank a alors une idée…. Pourquoi ne pas faire croire à leurs parents respectifs qu’ils sortent ensemble ? Ainsi, ils pourront sortir quand bon leur semble, ce qui permettra à Joy de voir plus facilement son petit ami. Encore mieux, ils découvrent alors que leurs parents sont tellement heureux de leur couple qu’ils n’imposent pas de couvre-feu ! Ce sont alors plusieurs semaines de sorties insouciantes qui s’annoncent pour les deux couples…

De se conformer aux autres ?

Mais à trop jouer avec l’amour et ses codes, on se retrouve vite pris à son propre jeu… Cette idée résout-elle réellement les soucis des deux couples ? Entre hésitations et révélations, les voilà chahutés et amenés à chercher, encore et encore, la place qui est la leur.
Frank questionne énormément son rapport à la Corée, il tente vraiment de se construire, de comprendre son identité, de se saisir de qui il est. Sommes-nous ce que nos parents veulent faire de nous ? Pouvons-nous nous construire totalement indépendamment de leurs attentes ? Nous plions-nous aux attentes de la société parce que c’est plus facile de vivre ainsi ou parce qu’elles nous conviennent ?
À travers le questionnement amoureux, l’auteur pose la question de la culture et de la place des enfants de deuxième et troisième génération de migrants, le difficile équilibre entre héritage et liberté.

 

Une belle découverte, qui fait voyager autrement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s