P.L.S

Je lis….

Joanne Richoux
Actes Sud Junior
Acheter en France
Acheter en Rhône-Alpes

Pour lecteurs collectionneurs :





Parfois on ne sait pas trop ce qui nous attire dans un livre… Je ne sais pas pourquoi j’ai pris celui-ci mais je n’ai pas pu le reposer ensuite.

Position

Sacha se prépare pour une soirée qu’il organise chez lui, avec Angie, sa jumelle. Lycéen tourmenté, il nous happe immédiatement dans son univers écorché. Comment faire ressentir l’atmosphère, le rythme de ce roman ? Portée par une écriture vive et précise, l’intrigue se déroule toute seule, au long d’une soirée. Peu à peu, l’alcool gagne le lecteur, brouille ses perceptions, la playlist l’accompagne et l’entraîne dans des ambiances différentes d’un chapitre à l’autre. P.L.S est un texte court, brillant et percutant. Une de ces lectures qui marquent, accompagnent. Chaque chapitre marque l’avancement dans le temps de la soirée. On est à Halloween, chacun se présente en costume, il y a les potes que Sacha n’a pas vu depuis plusieurs semaines, il ne va plus en cours. Il y a ceux qu’il aurait préféré ne pas voir, ce mec amoureux de sa sœur, qui s’est mal comporté avec elle. Et il y a cette fille, qui lui fait un effet fou, dont le parfum l’étourdit, le touche au cœur.

Latérale

Ils sont de ces jumeaux fusionnels. Angie, sait tout, devine tout, elle le comprend mieux que tous. Ils ont toujours été proches. Elle sait, elle, qu’il appréhende de les revoir. Elle sent son malaise. Les parents sont déjà partis quand il avale son premier cachet d’antidépresseurs. Tout au long de la soirée, au fil de ses émotions, de ses mal-être, il le noiera, plus ou moins, d’alcools en tous genres. Pertes de repères, d’équilibre, questions sur soi, sur la vie. Et toujours ce décalage entre lui et les autres, cette distance qui l’empêche de se couler dans la soirée, qui le repousse toujours en périphérie. Le lecteur vit vraiment la soirée à travers les yeux de Sacha, ses perceptions, ses doutes. On sent presque les odeurs de la nuit, les parfums des filles, tant l’écriture est immersive.

De sécurité

C’est bien une protection, une sécurité, que recherche le jeune homme à travers ces divers pratiques. Pratiques qui le rendent malade et le renvoie à des moments de sa vie où il a dû être aidé, mis physiquement en P.LS. Les flash-back font échos au présent, le dévoilent au lecteur tout en participant du brouillage des repères.
Le texte nous fait vibrer au diapason des ressentis adolescents, l’atmosphère est étouffante, réelle, sans concessions. Un beau texte sur le désir, les sentiments, le pardon.

Entre pulsion de mort et pulsion de vie, peur de la vie et refoulement de la mort, de quelle côté penchera Sacha ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s