Orage, Petit seigneur des ténèbres

Je lis…

Julien Hervieux
Poulpe Fiction
Acheter en France
Acheter en Rhône-Alpes

Pour lecteurs explorateurs



Après l’excellente surprise que m’a réservée la lecture de Au service de Sa Majesté La Mort, j’ai voulu continuer à découvrir son auteur, Julien Hervieux ! Et, avec Orage, c’est encore une excellente surprise !

Suivons le chemin des contes …

Tous les soirs, la maman d’Orage lui lit les histoires ancestrales du Royaume du Mal. Des histoires de Seigneurs des Ténèbres qui brûlent des champs, terrorisent les paysans et, crime suprême, kidnappent des princesses ! Mais les rois chargent de valeureux chevaliers de libérer les belles. Et les chevaliers triomphent du mal, libèrent les princesses, les épousent et ont plein d’enfants ! Orage écoute quotidiennement ces histoires, entre ses leçons de futur seigneur des ténèbres et ses discussions avec Gérard, son monstre-sous-le-lit préféré.

… Et demi-tour !

Orage est lassé de ces histoires… Il n’a pas envie de perdre contre le prince, il n’a pas envie de suivre des leçons pendant des années encore en attendant d’enlever une princesse…
Alors un soir, Orage a une grande idée ! Le plus simple, est-ce que ce ne serait pas de l’enlever tout de suite ? Ni une, ni deux, Orage descend dans les sous-sols et enfourche Brasier, le dragon paternel.
Objectif princesse !

Peu importent les règles !

Mais la princesse le reçoit très vertement ! Il a plusieurs années d’avance, ça ne va pas du tout ! Mais Orage parvient à finir son kidnapping et ramène la princesse chez lui… Où il est punit par son père, furieux. Si on ne suit pas les traditions, rien ne va ! Comment le chevalier va-t-il délivrer la princesse ? Il n’a pas fini son entraînement, lui non plus, il est bien trop jeune ! Et tout le monde s’applique tant à suivre les traditions, dans ce royaume… Les gobelins surveillent les portes du château afin d’être sûrs qu’elles grincent bien, versent des déchets dans les douves pour qu’elles restent bien noires. Comment rattraper cette incartade et rentrer au plus vite dans le droit chemin de la tradition ?
Surtout avec une princesse qui avoue avoir aimé le vol à dos de dragon…

Le roman est plein d’humour, incisif et bouscule de nombreux codes sans céder à aucune facilité. Pour ne rien gâcher, il est superbement illustré !

Une très bonne lecture, qui m’a beaucoup fait rire et dont j’ai aimé la fin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s