Les Tribulations d’Esther Parmentier

Je lis….

Maëlle Desard
Rageot
Acheter en France
Acheter en Rhône-Alpes

Pour lecteurs collectionneurs :





Une soudaine envie d’une lecture drôle, simple et fluide.
Esther est tombée à pic et c’est une réussite !




Quand une stagiaire en comptabilité

Esther Parmentier vit seule dans son appartement, profitant de son indépendance depuis qu’elle s’est enfuie de chez sa mère. Elle vit de petits revenus et apprend le métier de comptable. On est en pleine canicule, à Strasbourg et Esther brille par sa passivité au travail. Elle s’ennuie dans son boulot, dans sa vie et surtout, surtout, elle meurt de chaud. Un soir, en rentrant du boulot elle croise une équipe policière qui boucle le centre commerciale d’où émerge une fontaine de paillettes dorées. Quand l’agent de la sécurité l’entend voquer les paillettes, il la fait pénétrer dans le centre commerciale et la présente à une agent qui semble en charge de l’enquête et lui demande sans la moindre délicatesse de lui décrire ce qu’elle voit sans lui fournir la moindre explication sur le phénomène. De mauvaise humeur en coups de sangs Esther en vient aux mains avec l’individu indélicat qui la rudoie. Et rentre chez elle en pestant sur l’indélicatesse de l’homme, proportionnelle à son sex-appeal.
Autant dire qu’elle tire carrément la tronche quand son tuteur daigne enfin se souvenir de son existence et l’envoie assister à une conférence à l’autre bout de la ville. Chaleur, métro étouffant, corps suants les uns contre les autres…. Quand Esther arrive enfin sur le lieu de la conférence, au troisième étage d’un immeuble évidemment dépourvu d’escalier, elle n’a qu’une envie : s’affaler sur une chaise.
Mais les choses ne se passent pas comme prévu car elle se rend vite compte qu’elle tourne en rond dans le couloir qui semble sans fin. Quand elle tente de rentrer dans une pièce, une vague puissante la submerge et la noie dans des cauchemars psychédéliques.

Devient une sorcière

A son réveil, désorientée, elle découvre des individus étranges qui tiennent des propos parfaitement incohérents. Ils finissent par daigner lui expliquer qu’elle est en réalité une sorcière, qu’elle n’a jamais été recensée, ce qui est plus qu’inhabituel. L’homme de la veille surgit à nouveau, il s’agit d’un vampire qui travaille pour l’ACDC, l’Agence de Contrôle et de Détection des Créatures. Esther est alors recensée. On lui apprend que les niveaux des créatures vont de 1 à 82, les plus puissantes. Esther est de niveau 2, aucune sorcière n’a jamais été vue avec un si bas niveau de compétences. Néanmoins, l’ACDC souhaite coopérer avec elle car en temps que sorcière elle peut voir la magie, les paillettes dorées de la veille. De plus, elle dispose d’un talent tout à fait personnelle pour résister aux pouvoirs de manipulation des autres créatures, ce qui n’a jamais été vu.

Et mène l’enquête

Esther fait alors la découverte de ce monde parallèle au sien et assister l’équipe dans une enquête de disparitions d’enfants humains. L’un d’eux vient d’être retrouvé sauvagement assassiné. Ce sont alors une tournée des bas fonds vampriques, des courses poursuites et autres coups de bluffs qui vont s’enchaîner. De comptable stagiaire, Esther est devenue sorcière stagiaire et la place la branche beaucoup plus. Malgré son tuteur de stage, le vampire sexy et désagréable du premier jour, elle s’implique et se découvre une âme d’enquêtrice.
Mais l’enquête dans laquelle se retrouve toute l’équipe ne les dépasse-t-elle pas ?
Ce roman est une lecture divertissante, bien menée. Esther ne se laisse pas marcher dessus même si parfois elle s’emporte et se ridiculise. Elle ose dire ce qu’elle pense, elle a la force de ses convictions. Elle est à l’aise avec son corps, malgré son poids un peu trop important et ses cheveux un peu trop indépendants. Et c’est agréable, ce ressenti très réel, présent dans le récit, de cette héroïne qui bouscule toutes les attentes.

Vivement le second tome !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s