Le point sublime

Je lis….

Manu Causse
Thierry Magnier
L’Ardeur
Acheter en France
Acheter en Rhône-Alpes

Pour lecteurs collectionneurs

Couverture verte au texte ajouré, qui laisse voire une photo de corps nus







La nouvelle collection L’Ardeur chez Thierry Magnier étant plus que tentante, c’est avec beaucoup d’impatience que j’ai ouvert ce livre !



Attention, ce roman est déconseillé aux moins de 15 ans.

 

Une Ardeur nouvelle

Difficile de présenter ce titre sans dire un mot sur la collection dans laquelle il s’inscrit… En effet, les éditions Thierry Magnier proposent dans cette collection l’Ardeur une littérature adolescente érotique. Proposer et revendiquer une lecture du fantasme, de la sexualité, de la découverte sensuelle, c’est un vrai grand pas dans la littérature adolescente. Dans notre société qui affiche des corps érotisés sous n’importes quels principes, où la pornographie est à la portée de tous, proposer un contenu réellement pensé pour les adolescents sous le slogan « Lire Oser Fantasmer » est tout à la fois nécessaire et libérateur. Proposer l’érotisme, proposer un roman plutôt qu’un documentaire, inviter à assumer ses fantasmes au lieu de prôner une norme sexuelle…. Le tout avec une qualité d’écriture, un travail éditorial soigné…. Bref, une véritable littérature, érotique avant qu’adolescente qui, espérons le, saura trouver également un public adulte.

Une quête de Soi

Mina nous raconte sa vie comme un film, découpée en plans, en séquences, qu’elle projette en elle même tout au long d’un voyage qui la mène de la maison où elle a grandi à celle où elle s’est construite. C’est très agréable, de découvrir ainsi les souvenirs de Mina, dans le désordre. Peu à peu, on la voit se construire, on partage ses questionnements, ses sensations. Plusieurs époques, moments de vie, qui se mélangent, se répondent et permettent de découvrir la construction de cette jeune réalisatrice. Peu à peu, elle nous dévoile son enfance, ses difficultés et ses joies. Ses inconforts, ces moments où elle se sent à côté de qui elle est, déconnectée de toute joie de vivre, cherchant à être ce qu’on attend d’elle et non pas qui elle est. Cette question de l’acceptation de soi, de la revendication de ce que l’on se sent être, est ici abordée à travers la question de la sexualité. L’acceptation du fantasme, dénué de toute honte, la volonté de vivre ce que l’on a envie de vivre quand on le souhaite. C’est un véritable appel à la tolérance, à l’écoute de soi.

Vers un envol des sens

L’écriture est parfaitement maîtrisée, on glisse naturellement, sans transition, entre les pensées de Mina et ses fantasmes. Le roman reste donc léger, il n’est pas enfermé dans un carcan. L’écriture est osée tout en étant un récit de premières fois, de découvertes. Le tout est innocent, juste, jamais pervers.
Toutes les rencontres ne sont pas de bonnes rencontres et Mina découvre certains dangers de la vie, fait des erreurs. On la suit dans ses reconstructions, ses doutes, ses acceptations. L’adolescence est pleinement vécue, racontée, on ne se contente pas ici d’une histoire à l’eau de rose ou « à l’eau de fesses », comme dirait Audrey, sa meilleure amie.
Un des personnages piliers est Lune, la grand mère de Mina. Elle a passé sa vie à chercher cette liberté de vivre comme elle le souhaite. Elle guide notre héroïne, de méditations en conférences, saura poser lui les bonnes questions pour lui permettre de se reconnecter avec elle-même. Pour autant, Lune n’est pas une image de la perfection, elle reste un personnage humain.
La nature est très présente et c’est dans le décor désert des Causses, sous le soleil, contre la force de la rivière, sous le rire de la lune, que Mina va s’épanouir, se sentir vivre…

Une lecture qui donne envie de se baigner nu dans les Causses….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s