L’année de grâce

Je lis….

Kimm Liggett
Traduction de Nathalie Peronny
Casterman
Acheter en France
Acheter en Rhône-Alpes

Pour lecteurs collectionneurs :




Un hasard de lecture. J’aime pas les bandeaux qui annoncent
« On dirait le nouveau trucbidule ». J’ai lu pour voir à quel point c’était faux.
Et en fait… ‘Entre la Servante écarlate et Hunger Games », annonçait le bandeau.
Et je suis de son avis…

L’année de leurs 16 ans…

Dans le village de Tierney, les jeunes femmes sont enfermées dans la forêt l’année de leurs 16 ans. En effet, c’est à ce moment là que leur magie est sensée se manifester, se dégager de leur peau l’essence pure de la jeune fille, porteuse de folie et attisant les désirs masculins. Pour protéger le village, elles en sont donc exclues et une règle, immuable, est respectée : on ne parle pas de l’année de grâce. Nulle ne sait en quoi elle consiste, nulle ne l’évoque, chaque femme survivante garde en elle, dans le silence, cette année de sa vie. Certaines reviennent malades ou en ayant perdu des doigts. D’autres ne reviennent jamais et la honte rejaillit sur leur famille. Tierney est bien décidée à revenir de son année de grâce, elle déteste ce système inique qui l’oblige à devenir épouse ou à être reléguée en marge de la société. Elle ne désire pas se marier, contrairement aux autres, elle veut vivre ses rêves, sa vie.

Survivre ou périr…

Mais les actions des autres, leurs choix, auront des conséquences dans sa vie et la voie qu’elle s’est choisie s’éloigne. Et c’est belliqueuse qu’elle prend le chemin de son année de grâce. Arrivée au camp fortifié, elle va découvrir, elles vont découvrir que cette mise à part de la société réveille leurs instincts les plus primaux de vie en groupe et de hiérarchie. Or Tierney s’est fait une redoutable adversaire de la jeune femme qui prend la tête du camp. Perdues dans les bois dans un campement insalubre, entourées de bruits étranges et de braconniers de chair humaine, combien de temps leur fragile organisation fera-t-elle le poids face à la folie, la haine et la peur ?
Le récit de l’année de grâce en elle-même est découpé selon les saisons, ce qui accentue l’importance qu’a la nature dans ce livre. Les personnages maitrisent tous très bien le langage des fleurs, ce qui ajoute à l’atmosphère particulière du livre. L’année qui va s’écouler est digne de textes tels Battle Royale ou Sa majesté des Mouches. Les passions, leurs violences, la folie humaine sont parfaitement mises en scène, le récit est brutal et effrayant. Un grand plaisir de lecture, on nous promet de l’horreur et ce n’est pas une promesse en l’air.

Telle est l’année de grâce

Je ne vous dévoilerai rien de la fin du roman. On ne parle pas de l’année de grâce.
La dénonciation des rapports hommes/femmes dans ce monde est constante, étayée et argumentée. On ne peut pas ne pas penser à la question de l’excision devant ce secret, gardé par des femmes, utilisé contre des femmes, dans le silence et le respect de la tradition. On ne peut pas faire l’impasse sur certaines phrases fortes du textes comme « Tes yeux sont grands ouverts mais tu ne vois rien ». Qui vont résonner tout au long du roman de façons différentes. Un texte qu’on finit ave l’envie de le recommencer, de le prêter, d’en parler. Avec l’envie de se promener en forêt, cheveux détachées avec au cœur un « Pour nous toutes », scandé. Un texte qui n’oublie pas la question de la place d’un homme dans le combat pour l’égalité des genres, qui évoque l’enfant, l’adolescente, la femme et la mère d’une même force, d’un seul mouvement.

Nous sommes ce que nous choisissons d’être. Sortons des cases, soyons nous, chacun à sa manière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s